Anticiper son voyage

Le Guide du Voyageur Solo : Risques & Avantages

Par choix (vous avez besoin de faire un break avec Gérard, votre collègue de bureau qui est anti-déodorant) ou par contrainte (vous travaillez pour les services secrets), vous serez peut-être amené à voyager seul à l’étranger. En quoi cela est-il différent des voyages à 2, 3 ou plus ? Avantages, comportements à risque et zones à éviter : tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les voyages en solo.

Le voyage en solo est-il fait pour vous ?

Il y a de ces activités qui semblent n’avoir été inventées que pour en profiter à deux : la balançoire tape-cul, le cinéma, et les séjours à l’étranger.

FAUX ! Mis-à-part pour le premier exemple, être deux n’est pas obligatoire pour en profiter. Pensez-vous être prêt à voyager seul ? Cochez mentalement chaque proposition qui vous semblerait juste ci-dessous :

  • Vous parlez au moins une autre langue que le français.
  • Vous aimez faire de la méditation, prendre du temps pour vous, bouquiner…
  • Faire des compromis ne vous dérange pas, mais qui ne vit pas mieux sans ?
  • Vous adorez faire de nouvelles rencontres.
  • Vous avez l’estomac solide et n’êtes que très rarement malade.
  • Votre budget voyage n’est pas ric-rac.
  • Vous n’êtes pas du genre timide.
  • Vous avez un bon sens de l’orientation.
  • Vous aimez l’aventure.
  • En général, vous voyez plus le verre à moitié plein qu’à moitié vide.

Si vous avez répondu « oui » à au moins 7 propositions, il est étonnant que vous ne soyez pas déjà parti seul ! Qu’attendez-vous pour réserver votre billet ?

Pas si vite… Avant de boucler votre valise, rappelons 3 principes du voyage en solo :

  1. Au bout de quatre jours, la solitude peut être pesante. Prévoyez un bon bouquin, et surtout ne restez pas enfermé dans votre chambre d’hôtel sous prétexte que vous êtes seul.
  2. Voyager en solo, c’est aussi tout payer seul. Les chambres individuelles, notamment, sont souvent plus chères qu’une chambre double divisée par deux.
  3. Vous ne pouvez compter que sur vous-même : sur la plage, personne ne vous gardera vos affaires, et si vous tombez malade, vous ne pourrez vous reposer sur personne. Niveau organisation, c’est donc un peu plus compliqué.

Mais une fois le cap passé (« je vais avoir l’air pathétique »), on se rend vite compte que l’on peut apprécier sa propre compagnie, et surtout faire de chouettes rencontres !

Les précautions à prendre avant de partir

Vous êtes-vous bien renseigné sur le pays de destination ? (où partez-vous ?)

Certaines régions sont à éviter : n’hésitez pas à suivre les conseils du ministère des affaires étrangères qui a une page dédiée aux voyageurs, ultra complète et quotidiennement mise à jour.

  • Vous êtes novices et même si aucun ami n’est disponible pour partir avec vous, vous ne souhaitez pas renoncer à votre voyage ? Vous avez bien raison ! Il existe toujours des solutions alternatives, comme l’agence Partir Seul, qui organise des séjours en petit groupe ou l’association ABM où vous pouvez déposer une petite annonce pour trouver un(e) coéquipier(e).

Note : De manière générale, il est plus dangereux pour une femme de voyager seule que pour un homme. Les coutumes de certains pays peuvent mettre les femmes mal-à-l’aise – comme en Inde, dans certains pays de confession musulmane, certains pays d’Afrique ou encore certains pays d’Amérique du Sud.

  • Pensez à laisser les coordonnées de votre hôtel / point de chute à votre famille, et à vous enregistrer sur le portail Ariane.
  • Pensez également à faire des photocopies de vos papiers d’identité, voire à laisser une carte de crédit dans le coffre de l’hôtel.

Les précautions à prendre une fois sur place

Discrétion et vigilance sont les maîtres mots du voyageur solitaire. Concrètement, en quoi cela consiste ? En 5 grandes lignes :

  1. « À Rome, fais comme les Romains ». Autrement dit, on ne se balade pas en boom-boom short à New Dehli, on n’écoute pas son baladeur ultra fort en entrant dans un lieu de culte et on ne sort pas à 2 heures du matin dans les quartiers chauds de Mexico City.
  2. Ne la jouez pas homme invisible non plus : faites connaissance (en tout bien tout honneur) avec un membre du personnel de l’hôtel par exemple, afin qu’il puisse noter immédiatement si quelque chose d’étrange se passe… et donnez régulièrement de vos nouvelles à votre famille et vos amis !
  3. Surveillez bien vos affaires, et ne portez pas de bijoux ou d’appareil photo onéreux autour du cou.
  4. Faites confiance à votre sixième sens. Si vous ne « sentez » pas une situation ou une personne, partez.
  5. Choisissez toujours un logement dans le centre-ville ou au moins un quartier vivant, évitez les coins reculés où personne ne pourra venir vous aider en cas de problème.

Si vous êtes encore un peu hésitants, une seule solution pour trouver la motivation : écouter Jean-Jacques Goldman.

0
​​​​​
Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer

A lire également

Les documents à toujours avoir sur soi 
preparer-tour-du-monde-voyagezen
Comment préparer un tour du monde ? 
bagage_perdu_que_faire_voyage_zen
Bagage perdu : Que faire ? 

Commentaires

  1. venividivoyage

    Ah, très bien ce petit article, je ne peux qu’approuver ! Pour moi les voyages seul et à plusieurs sont complémentaires : ils se vivent différemment, mais les deux sont biens. Bref, la question du nombre ne devrait pas être un frein (bon au delà de 4 peut-être, ça devient compliqué !).

    Petit « like » spécial pour le dernier conseil Jean-Jacques Goldman aha

    Répondre
    • La rédaction

      Merci ! C’est vrai que c’est complémentaire. Mais certains sont à la fois inquiets et désireux de partir seul ^^

      Répondre
  2. La rédaction

    pour aller plus loin justement, l’excellent blog de VeniVidiVoyage et son article sur le sujet : http://www.venividivoyage.com/partir-seul-mon-retour-dexperience/

    Répondre
  3. raja

    risque de voyage et l’avantage de voyage négative et positive

    Répondre

Laisser un commentaire

CAPTCHA Image
Reload Image