Conseils pratiques

J.O. LONDRES 2012 : Guide de conversation

Vous avez étudié la langue au lycée, et il vous est même arrivé de regarder des films en V.O., mais vous n’êtes pas sûr et certain de savoir vous débrouiller en anglais lors de votre visite à Londres pour les Jeux Olympiques d’Eté ? Imprimez donc ce guide de conversation avant de partir !

Au départ ou à l’arrivée, vous aurez peut-être besoin de demander « Où puis-je trouver un taxi ? » à un passant : « Where could I find a cab ? » est la phrase qu’il vous faut.

Une fois vos valises posées à l’hôtel ou à l’auberge de jeunesse, vous aurez peut-être envie de savoir tout de suite comment vous rendre au parc Olympique : « Do you know how to go to the Olympic Park ? » ou « Could you give us the direction of the Olympic Park, please ? » constituera la première étape.

Sur place, il vous sera sûrement utile de pouvoir dire : « At what time is the competition of badminton/handball/table tennis etc. ? » (En français : « A quelle heure est la compétition de badminton/handball/ping-pong etc. ? »), et surtout « Do you have any tickets left ? » (En français : « Vous reste-t-il des places ? »).

Imaginez que vous déambuliez sur le Parc Olympique à la recherche d’un casse-croûte… Soudain, vous croisez quelqu’un qui mange le déjeuner de vos rêves ! N’hésitez pas à lui demander : « Where did you find what you’re eating ? » (« Où avez-vous trouvé ce que vous êtes en train de manger ? ») – pour éviter le regard perplexe de votre interlocuteur, vous pouvez aussi ajouter : « it seems really good » (« ça a l’air vraiment bon »).

Deux phrases qui pourront également vous être bien utiles : « I’m lost, could you tell me where we are ? » pour dire « Je suis perdu(e), pouvez-vous me dire où nous sommes ? » ; et « Do you know where the public convenience is ? » pour « Savez-vous où sont les toilettes ? ».

Il se peut que vous ne soyez à Londres que pour vivre l’ambiance – ce qui tombe assez bien si vous n’avez pas réussi à dégoter un ticket. À la recherche d’un pub ? Demandez à l’autochtone : « Is there a good pub around here ? ».
Une fois entré dans ledit bon pub, demandez au serveur : «What sport event can we watch live here today ? » (soit : « Quel évènement sportif peut-on voir en direct ici ? »).

Vous arrivez en retard ? Vous pouvez toujours demander à votre voisin de bar : « Who won the gold / silver / bronze medal ? » pour savoir qui a gagné la médaille d’or / d’argent / de bronze.

Mais peut-être que vous souhaitez juste vérifier sur Internet, et dans ce cas : « Do you have free internet access ? What’s the password ? » voudra dire « Avez-vous Internet ici ? Quel est le mot de passe ? ».

Pour vous lier d’amitié avec d’autres supporters, « Where do you come from ? » signifie « D’où venez-vous ? » et « Who’s your favourite ? » veut dire « Quel est votre préféré ? » (sous-entendu « joueur préféré »).

À tout moment, que ce soit dans les lieux de compétition ou les transports en commun, vous pourrez être amené à demander si cette place est libre. Demandez donc : « Is this seat taken ? » (« Est-ce que ce siège est pris ? »).

Enfin, loin de nous l’idée de vous attirer le mauvais œil, mais le plus important : en cas de souci, vous pourrez avoir besoin d’aide. Si vous cherchez une pharmacie, il vous faudra demander : « Where is the nearest chemist’s ? » (prononcer quémistse) pour savoir laquelle est la plus proche.

Si c’est plus grave, alors vous direz : « I need help / assistance » (« J’ai besoin d’aide / d’assistance ») ou « I don’t feel well » (« Je ne me sens pas bien ») avant d’enchaîner : « Could you call the police / the emergency services / a doctor for me please ? » (« Pouvez-vous appeler la police / les secours / un médecin pour moi SVP ? »).

Ou alors, tout simplement : « Please call the assistance using the following number » pour demander à ce qu’on appelle le numéro de votre assistance. Car n’oubliez pas que votre assistance peut vous apporter de nombreux conseils en cas de galère.

Une fois la personne compétente arrivée, expliquez : « I feel dizzy » (« J’ai des vertiges ») ou « I feel sick » (« J’ai envie de vomir »). Les maux de tête se disent « headache » (aide-èque). Vous pouvez aussi spécifier : « My foot / stomach / back hurts » (« J’ai mal au pied / ventre / dos »).

Montrez de suite au médecin votre carte européenne d’assurance maladie : « Here is my European Health Insurance Card », afin qu’il sache de quoi il s’agit.

Si finalement vous vous sentez mieux, vous pouvez aussi exprimer le besoin suivant : « I would like to go back to my hotel » (« Je voudrais rentrer à mon hôtel ») avant d’ajouter : « Could you take me back to my hotel please ? » (« Pourriez-vous me ramener à mon hôtel SVP ? »).

Pour terminer, vous pourriez être vous-même amené à aider une tierce personne qui semble se sentir mal : « Are you okay ? » signifie « Vous allez bien ? » et « How can we help ? » signifie «Comment peut-on aider ? / Besoin d’aide ? ».

Pour tout le reste, n’oubliez pas que la communication avec les mains a su faire ses preuves et qu’elle reste un moyen efficace de se faire (plus ou moins) comprendre !

N.B. : Et pensez à (re)lire notre article sur les 8 arnaques de touriste les plus fréquentes

0
​​​​​
Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer

A lire également

Préparer son voyage au Mundial du Brésil 2014
Brésil 2014 : Tout ce que vous devez savoir 
catastrophe-naturelle-avion-voyagezen
[Avis d'expert] Catastrophe Naturelle et billet d'avion 
Infographies-voyagezen
La piraterie en 2013 

Laisser un commentaire

CAPTCHA Image
Reload Image
*