Conseils santé

La trousse médicale parfaite, en 3 leçons

Comment bien préparer sa trousse médicale ?

Il se peut que vous ayez passé votre enfance chez les éclaireurs ou les scouts. Mais même MacGyver a parfois besoin d’une piqûre de rappel. Prêts ? Voici quelques recommandations.

Ce que la trousse médicale n’est pas :

  • une trousse de médicaments (contraceptifs, antipaludéens, ibuprofène)
  • une trousse de survie (couteau-suisse, fil de pêche, briquet à amadou)

La trousse médicale est destinée à n’être utilisée qu’en cas d’urgence (inutile donc d’y mettre vos pansements fantaisie, ils ne peuvent rien pour vous). Nous espérons que vous n’en aurez jamais besoin, mais parce qu’elle peut s’avérer indispensable, deux ou trois conseils s’imposent :

  1. Elle doit être assez peu volumineuse ET de couleur vive. La raison est simple : vous voulez pouvoir la transporter facilement en excursion ET éviter de l’oublier derrière vous.
  2. Préférez un modèle muni d’une attache pour le suspendre. La suspension garantit non seulement une certaine hygiène quelque soit l’environnement, mais aussi un accès plus facile.

Nous pourrions croire que les règles logistiques sont terminées, mais que nenni ! Avez-vous pensé à

  • Vérifier son contenu à chaque départ ? Exit les médicaments et produits périmés, de même que ceux qui ont été soumis à des températures élevées lors d’un voyage précédent. Vous avez campé dans le désert, exploré la banquise, traversé un pays humide ? Il est préférable de vider votre vieille trousse médicale.
  • Adapter le contenu à votre lieu de destination ? Inutile de vous surcharger si vous partez à New-York ou Munich… mais si vous vous apprêtez à faire un séjour en Chine centrale, au Yémen ou sur les hauts plateaux Andins, pensez à une trousse plus complète.
  • Prendre en compte la durée de vos vacances ?
  • Aux jeunes enfants ? Ces canailles sont imprévisibles, surtout en présence de liquides ! Flacons à bouchon vissable et étanche sont alors indispensables. En prime, ledit bouchon évite les fuites dues aux variations de pression dans l’avion. Le top du top ? Les flacons de 10 à 50 ml en plastique solide (disponibles chez votre pharmacien ou dans les magasins de sport), et les flacons monodoses à usage unique.
  • Vous munir de sacs congélation à fermeture zippée ? Ils sont parfaits pour transporter à l’abri de l’humidité les articles fragiles et les documents (comprimés, gélules, mais aussi passeport, ordonnances, carnet de vaccinations).

Le matériel permanent

Maintenant, la question que tout le monde se pose : que va-t-on y mettre ? Pas de panique ! Dans l’ordre (la liste qui suit, non-exhaustive, n’est donnée qu’à titre indicatif) :

  • Tous les numéros de téléphone d’urgence.
  • Un thermomètre, surtout si vous avez des enfants.
  • Des ciseaux multi-usages, des épingles de sûreté, une pince à épiler pour ôter les échardes, des aiguilles à coudre effilées et résistant à la corrosion, des coton-tiges, un briquet jetable, un miroir de poche incassable, des serviettes ou tampons périodiques, des préservatifs et un ou deux sacs poubelle.
  • De la ouate (coton hydrophile) et un antiseptique (désinfectant de type alcool à 70°, chlorhexidine ou alcool iodé, sauf bien sûr en cas d’allergie à l’iode) pour soigner les petits bobos (en cas de gangrène, voir premier point de la liste). Les tampons alcoolisés désinfectants et préconditionnés sont plus hygiéniques et plus pratiques (disponibles en pharmacie). Idem : préférez les antiseptiques en flacon monodose.
  • Des bandes Velpeau ou bandages équivalents, une bande cohésive qui adhère à elle-même et non à la peau, des sparadraps en cas d’ampoules, des points de suture autocollants (strips) et un assortiment de pansements pour les coupures.
  • Une pommade pour les brûlures, en cas de coup de soleil.
  • Une pommade anti-moustiques et, éventuellement, une moustiquaire imprégnée ou une prise anti-moustiques à ultrasons.
  • Des comprimés désinfectants pour l’eau si nécessaire, et de la vitamine C (pour masquer le goût de l’eau désinfectée et surmonter le décalage horaire ou les coups de fatigue). Bon à savoir : la dose est limitée à 1000 mg de vitamine C par jour chez l’adulte et doit être adaptée au poids chez l’enfant.
  • Un étui + vos produits pour lentilles de contact (désinfectant, neutralisant, sérum physiologique) si vous en portez.
  • Vos contraceptifs. Attention au décalage horaire pour les oestroprogestatifs mini-dosés et aux effets indésirables des médicaments associés, comme les anti-inflammatoires. Renseignez-vous auprès de votre médecin.
  • PAS de seringues NI d’aiguilles hypodermiques, sauf nécessité documentée (prescription par exemple pour les diabétiques). Dans certains pays, la douane et la sécurité des aéroports peuvent se montrer excessivement pointilleuses en cas de fouille de vos bagages.

Attention, certains de ces items ne sont pas autorisés en cabine (ciseaux, briquet…) il vous faudra alors vous séparer de cette trousse et la ranger en valise en soute lors des transferts en avion

Les médicaments d’urgence

On ne le répètera jamais assez : toute auto-médication sans avis médical est dangereuse. Vérifiez impérativement les dosages, indications et compatibilités auprès de votre médecin traitant.

Prévoyance est mère de sûreté ! Il suffit d’une mauvaise surprise pour vous gâcher le voyage. Pour partir l’esprit tranquille, prévoyez dans la trousse médicale d’urgence des médicaments :

  • Contre les nausées, les vomissements et le mal des transports : un anti-vomitif (ou anti-émétique).
  • Contre la diarrhée : un anti-diarrhéique pour tout séjour en zone tropicale et plus généralement pour tout voyage amenant à modifier les habitudes alimentaires. Mais n’oubliez pas que le meilleur moyen de prévention est l’hygiène : lavez-vous les mains fréquemment et portez les ongles courts. En cas de diarrhée, il est indispensable de boire beaucoup pour se réhydrater.
  • Contre les brûlures d’estomac : un anti-acides et un pansement gastrique pour les personnes sensibles.
  • Contre la douleur et/ou la fièvre : un antalgique mineur/anti-pyrétique, tel que le paracétamol ou l’acide acétyl salicylique (aspirine), et des anti-inflammatoires prescrits par votre médecin. Attention aux intolérances digestives, au surdosage (surtout chez les enfants), aux effets anti-coagulants et aux interactions avec d’autres médicaments. Toute douleur inhabituelle ou fièvre doit vous amener à consulter un médecin.
  • Contre les démangeaisons : pommade (topique anti-prurigineux) ou comprimés. Votre médecin pourra vous les prescrire et vous expliquer leurs effets secondaires (exemple : la fameuse somnolence générée par les anti-histaminiques).
  • Contre l’herpès : de la crème dermique (sur prescription). Les rayons UV peuvent réactiver le virus en 24 à 48 heures et la fatigue du voyage favoriser une poussée sévère. Vous ne voulez pas gâcher vos photos de vacances !
  • Enfin, toujours sur prescription médicale : du collyre antiseptique, des anti-paludéens, des antibiotiques, un somnifère léger en cas de nécessité, et les médicaments des nourrissons ou enfants accompagnants.

Ça y est, votre trousse médicale est prête ! Mais avant de vous laisser crapahuter dans les contrées lointaines, une dernière recommandation : il est très important d’avoir en tête que les conditions sanitaires des pays dans lesquels vous vous rendrez, peuvent compromettre non seulement votre santé mais aussi votre capacité à obtenir de l’aide médicale et de l’assistance.

C’est d’ailleurs pour cela que nous vous conseillons de souscrire une assurance voyage qui prend en charge les frais médicaux et d’hospitalisation ainsi que le rapatriement le cas échéant. Et qui de mieux que le leader mondial de l’assistance pour vous aider dans ces moments là !

10
​​​​​
Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer

A lire également

Vidéo-rapatriement-Voyage-Zen
Accident à Porto: ça aurait pu lui coûter 35 000€ 
Que faire en cas de constipation pendant un voyage
Que faire en cas de constipation pendant un voyage ? 
Infographies-voyagezen
Que faire en cas de problème à l'étranger ? 

Laisser un commentaire

CAPTCHA Image
Reload Image
*