Anticiper son voyage

Comment préparer un tour du monde ?

C’est le genre de petites phrases que l’on a pu se dire un jour : « un jour je plaquerai tout pour élever des chèvres dans le Larzac / devenir superstar / faire un tour du monde ». Entre désir d’évasion et besoin de nouvelles découvertes, nous pouvons au moins vous aider à réaliser cette dernière proposition. Comment bien préparer un voyage autour du monde ? Quelles sont les démarches administratives à entreprendre avant de partir ? Quelle organisation est à prévoir ? Voici une liste de tous les points cruciaux.

Le projet

Avant toute chose, déterminez le pourquoi et le comment de la chose.

Pourquoi ? Ce qui vous motive. Cela peut-être la rencontre de nouvelles personnes, l’envie d’introspection, les paysages démentiels, la gastronomie, les musées… Ou tout ça à la fois. A vous de voir si un thème ressort plus qu’un autre dans la projection de votre tour du monde (la route ? le trekking ? les plats frits ?) ou si vous êtes plus attirés par la diversité des cultures en elle-même.

Comment ? Les conditions dans lesquelles vous pouvez / souhaitez partir.  Seul ? Entre amis ? En couple ? Avec des enfants ? La préparation d’un tour du monde ne s’envisage pas du tout de la même façon selon qu’on voyage en solo ou en groupe (où les compromis sont plus nombreux et l’organisation un peu prenante – mais à plusieurs on peut aussi se répartir les tâches !).
Dans tous les cas, sachez qu’un tour du monde ne s’improvise pas et se prépare plusieurs mois – si ce n’est une année – à l’avance. Mais c’est ce qui fait tout le sel du projet !

L’itinéraire

Une fois que vous aurez listé vos motivations et la structure de votre voyage, vous allez pouvoir vous pencher sur l’une des parties les plus amusantes de l’organisation : l’itinéraire ! Quelles étapes suivre ?

  • Renseignez-vous sur les climats et les saisons, ainsi que sur les régions à éviter en cas de crise politique et/ou sécuritaire. Avec un peu de débrouillardise, vous pouvez vivre une année d’été. Un été sans fin !
  • Faites une liste de pays « obligatoires », ceux que vous voulez vraiment visiter et dont l’impasse vous rendrait un peu triste. A partir de là, reliez les points entre eux pour déterminer le chemin à prendre, les escales à envisager.
  • Important : il faut une certaine cohérence dans le parcours. Ne prévoyez pas de retour en arrière (sur un continent par lequel vous êtes déjà passé par exemple).
  • Consultez les dates de vacances, les jours fériés, les fêtes religieuses des pays où vous vous rendez… Les prix des transports ont tendance à flamber pendant ces périodes et les hôtels peuvent être pris d’assaut. A contrario, vous voulez peut-être assister à certaines célébrations typiques.

Quid des agences de voyage ?

Pour vous faciliter l’organisation, certaines agences de voyage ont pensé à tout et proposent des billets « Tour du Monde » avec un circuit préalablement établi. Ce système s’adapte à tous les profils : ceux qui aimeraient décider de leur escale et de la durée de leur voyage ; et ceux qui veulent entièrement déléguer la tâche à un organisme compétent. Néanmoins, sachez que si ces billets « Tour du Monde » offrent généralement une certaine souplesse, toute flexibilité est relative et vous pouvez avoir des pénalités en cas de changement.

Le financement

Désormais, vous y voyez un peu plus clair : vous connaissez vos escales, le niveau de confort exigé, les modes de transport… Vous allez donc pouvoir commencer votre budget.
Un voyage autour du monde coûte évidemment plus qu’une poignée de kopecks. A titre indicatif, les voyageurs dépensent en moyenne entre 10 et 40 euros par jour et par personne selon les pays (les USA et l’Australie sont plus chers que l’Inde et la Thaïlande par exemple). La fourchette peut être vaste : entre 15 000 et 30 000 euros au total.

Note : Pensez à garder un peu d’argent dans la chaussette pour les imprévus et votre retour !

Il vous reste alors 3 solutions pour financer votre projet :

  1. En l’autofinançant, c’est-à-dire en économisant denier par denier en amont.
  2. En cherchant des sponsors, d’autant plus si votre projet revêt un caractère / thème spécial ou médiatique. Vous pouvez alors le relayer sur des médias locaux ou nationaux (magazine, radio…) ou trouver une marque sponsor (marque de vêtements ou d’équipements sportifs…) pour vous aider. Un conseil : faites en sorte que votre dossier soit béton !
  3. En travaillant sur place.

Retrouvez tous nos super-conseils : Comment voyager sans casquer et bons plans logement.

Préparer son absence

Que l’on parte 10 jours ou 10 mois, on ne quitte pas son lieu de résidence avec son baluchon sur l’épaule de la même façon. Quelles sont les 4 moments clés ?

  • Quitter son emploi. Car mis-à-part le cas de figure où vous entreprenez ce tour du monde avant d’entrer dans le monde du travail avant 20 ans ou après avoir tout donné vers 60 ans, vous allez devoir prendre une année sabbatique (au risque de choquer : on ne dit pas « une année sympathique »).
    1. Les salariés sont autorisés par la loi à prendre un congé sabbatique à deux conditions : (a) avoir 3 ans d’ancienneté dans l’entreprise et (b) avoir au moins 6 ans d’activité professionnelle.
    2. Ce congé peut durer entre 6 et 11 mois (peuvent ensuite s’y greffer les éventuels congés payés). La demande à l’employeur se fait via une lettre recommandée avec accusé de réception.
    3. Si vous démissionnez, pensez au délai de préavis légal (en général 3 mois pour un CDI).
  • Les démarches concernant son logement. Si vous êtes propriétaires, vous pouvez louer votre logement. Si vous êtes locataires, vous pouvez demander au propriétaire l’autorisation de sous-louer votre logement.
    1. Si personne n’occupera les lieux pendant votre tour du monde, pensez à suspendre vos abonnements gaz, eau, électricité & magazines coquins.
    2. Veillez bien à conserver l’assurance habitation.
    3. Demandez à un proche de relever votre courrier et de le traiter pendant votre absence.
  • Le téléphone mobile. Résiliez votre abonnement avant de partir et faites débloquer votre téléphone afin de pouvoir utiliser une carte « appels internationaux ».
    1. Si vous utilisez un smartphone, n’utilisez que le wi-fi ! (à lire : notre article sur les factures de téléphone à l’étranger).
  • Internet. Comme pour le téléphone, pensez à résilier votre abonnement avant de partir. Et n’oubliez pas de créer un compte Skype pour communiquer avec votre proche à l’étranger !

D’autres conseils sur votre logement ? C’est par ici bande de petits veinards.

Préparer son départ

Outre la préparation psychologique (« Où vais-je ? Quelle est ma quête ? »), il faut rester pragmatique et penser aux démarches de base. Notamment :

  • Les passeports et visas : il vous faudra bien anticiper car des visas sont indispensables pour passer certaines frontières. A noter que votre passeport doit être valable 6 mois au-delà de la date prévue de votre retour.
  • L’équipement complet (vous pouvez ainsi lire notre guide du sac-à-dos bien fait). Pensez à voyager léger !
  • Les vaccins indispensables à certaines destinations : êtes-vous à jour niveau vaccins ?
    1. Pensez à effectuer un check-up médical complet !
    2. Préparez une trousse de secours.
  • Les assurances pour partir tranquille (annulation, rapatriement, bagages…). Prenez le temps de réfléchir à celles qui sont adaptées à vos besoins.

Bon à savoir : Chez Allianz Global Assistance, il existe une assurance spéciale Globe Trotter.
Pour aller plus loin : Le groupe Facebook Faire le Tour du Monde.

Et le plus important : pensez à faire une grosse fiesta avec votre famille et vos amis avant de partir (et au retour) !

0
​​​​​
Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer

A lire également

10 destinations tendance en 2017 
Passager dans un avion
Nos conseils pour gérer vos angoisses en avion 
Le Guide du Voyageur Solo : Risques & Avantages 

Laisser un commentaire

CAPTCHA Image
Reload Image